Dol de Bretagne

Après son passage dans la ville, Victor Hugo écrira : « Dol, ville espagnole de France en Bretagne, ainsi la qualifient les cartulaires, n’est pas une ville, c’est une rue. Grande vieille rue gothique, toute bordée à droite et à gauche de maisons à piliers, point alignées, qui font des caps et des coudes dans la rue, d’ailleurs très large. Le reste de la ville n’est qu’un réseau de ruelles se rattachant à cette grande rue diamétrale et y aboutissant comme des ruisseaux à une rivière ».

Avec la Cathédrale Saint-Samson, où fut couronné le roi Nominoé en 848, et la promenade des douves, la Grande-Rue-des-Stuarts et ses maisons à colombages centralise toujours la vie de cette cité médiévale, ancien archevêché et lieu de pèlerinage.

Lever du jour sur la cathédrale de Dol-de-Bretagne

Dol de bretagne

 

A voir, à faire…

Dol de Bretagne - Bretagne - France

La Grande-Rue-des-Stuarts

Dol de Bretagne, France

Rue commerçante où se tient également le marché hebdomadaire chaque samedi, elle est bordée de nombreuses maisons à colombages aux toits d’ardoises, en particulier :

  • une ancienne auberge datant du XVIe siècle, la maison des Trois-Pigeons (n°13) ;
  • une des rares maisons  du XIIe siècle subsistantes en Bretagne, la maison des Petits-Palets (n°19) ;
  • une ancienne demeure du XVIIIe Siècle, le Quengo (n°19) ;
  • une ancienne auberge de Templiers, le logis de la Croix-Verte (n° 18)…

La cathédrale Saint-Samson

045 Bretagne. Dol-de-Bretagne.

Cathédrale Saint-Samson de Dol, Dol de Bretagne, Brittany, France

Cathédrale de Dol de Bretagne 3.jpg

 

Le cathédraloscope / Médiévalys

Ce musée, dédié à l’interprétation des cathédrales (architecture, histoire, symbolique, techniques de construction…), est installé dans les murs d’un ancien lycée technique, juste à côté de la cathédrale Saint-Samson.

Maen Vag - Dol de Bretagne

 

Le menhir du Champ-Dolent

obelix must have been here before us

Ce menhir, le deuxième monolithe le plus important de Bretagne (9,30 m de hauteur pour une circonférence de 8,70 m et un poids estimé de plus de 50 tonnes) est dressé à environ 2 kilomètres au sud de Dol, en direction de Combourg.

Dans les Mémoires d’un touriste, Stendhal évoque le menhir du Champ-Dolent  de la façon suivante :

« C’est à un quart de lieue de la ville qu’il faut aller chercher la fameuse pierre du Champ-Dolent. Ce nom rappelle-t-il des sacrifices humains ? Mon guide me dit gravement qu’elle a été placée là par César. Était-elle jadis au sein des forêts ? Maintenant elle se trouve au beau milieu d’un champ cultivé. Ce Menhir a vingt-huit pieds de haut et se termine en pointe ; à sa base il a, suivant ma mesure, huit pieds de diamètre. Au total, c’est un bloc de granit grisâtre dont la forme représente un cône légèrement aplati.

Il faut noter que ce granit ne se retrouve qu’à plus de trois quarts de lieue de la ville, au Mont-Dol, colline entourée de marécages et qui probablement fut une île autrefois. La pierre du Champ-Dolent repose sur une roche de quartz dans laquelle elle s’enfonce de quelques pieds. Par quel mécanisme les Gaulois, que nous nous figurons si peu avancés dans les arts, ont-ils pu transporter une masse de granit longue de quarante pieds et épaisse de huit ? Comment l’ont-ils dressée ? ».

 

La promenade des douves – Jules Revert

Promenade Jules Revert